Massogbe Toure

Président-directeur-général du groupe SITA SA

Mme Massogbè Toure Diabaté est Président-directeur-général du groupe SITA SA (Société Ivoirienne de Traitement d’Anacarde) depuis 2000. Elle est reconnue comme étant la première femme industrielle dans la filière cajou en Afrique de l’Ouest. Elle est aussi présidente du conseil d’administration de la CEDAICI (Caisse d’Épargne pour le Développement Agricole et Industriel de Cote d’Ivoire).

Née le 15 Aout 1964, à Odienné, en Cote d’Ivoire, elle est mariée et mère de cinq enfants.

Mme TOURE développe, très tôt, le gout de l’entrepreneuriat et de l’autonomie financière. En 1981, avec des femmes rurales organisées en coopérative – la coopérative des planteurs d’anacardier de Cote d’Ivoire (COPLACI), elle crée une plantation test de 5 hectares d’anacardiers. Un peu plus de 30 ans plus tard, la plantation s’agrandit et atteint une superficie de pas moins de 150ha. Un premier succès, amplement mérité, qu’elle doit à la persévérance, au courage et à l’ardeur au travail qu’elle a su, très vite, inculquer à ses coopératrices.

Mme Touré, c’est aussi cette femme audacieuse qui n’a pas hésité à démissionner de son prestigieux poste de cadre commercial dans une multinationale, à Abidjan, pour s’installer à Odienné, à plus de 850 km de la capitale économique de la Cote d’Ivoire, d’où elle lance une campagne promotionnelle de culture de la noix de cajou en offrant des semences dans de nombreux village de la région d’Odienné. Second succès franc et partagé : plus de 30000 ha d’anacardiers plantés, contre 120ha en 1980. Il fallait y penser. Elle y a pensé. Et elle l’a fait. Avec une plus-value humaine qui change les choses : sa grande générosité.

On peut être battante, femme entrepreneur, ouverte sur le monde et aux autres et avoir de la suite dans les idées. En 2000, elle franchit une nouvelle étape au commencement du troisième millénaire : Mme Massogbè Touré n’est plus seulement planteur, elle devient patronne d’entreprise en ouvrant l’usine SITA SA, (Société Ivoirienne de Traitement d’Anacarde),première usine de transformation de la noix de cajou en Cote d’Ivoire.

PDG de SITA SA qu’elle dirige de main de maître, elle en fait un groupe compétitif porté par une grande vision : conquérir l’impitoyable et si exigeant marché international.

Mais elle gagne cet autre challenge et relève cet autre défi. Quelques années plus tard, c’est chose faite et le groupe SITA SA prend solidement pied sur le marché international de la transformation de la noix de cajou, avec l’obtention de la difficile autorisation d’exportation sur les Etats Unis, qui représentent plus de 50% du marché mondial de la consommation.

Après 30 ans de management dans la filière, avec 1005 employés- dont 850 femmes- les experts s’accordent à reconnaitre que Mme Touré connait son sujet sur le bout des doigts. Et pourtant…